Assemblée Générale 2024 – Intervention sur le thème des « Familles Monoparentales »

Lundi 17 juin 2024, l'Assemblée Générale Ordinaire de l'UDAF 87 a eu lieu dans les locaux du Conseil Départemental de la Haute-Vienne, avec un public d'une centaine de personnes. Nous avons eu ensuite la chance d'accueillir Madame Colombe BROSSEL, Sénatrice de Paris, pour une intervention sur le thème des familles monoparentales.

Introduction et présentation des différents rapports

Monsieur Dominique LE BAIL, Président de l’UDAF 87, a ouvert la séance avec un discours d’introduction, puis a laissé la parole à Madame LABUSSIÈRE pour le rapport de la commission de contrôle. S’en est suivie la présentation du rapport d’activité sous format vidéo, ainsi que le rapport financier et les budgets 2024. Tout a été approuvé à l’unanimité.

Monsieur Dominique LE BAIL a ensuite poursuivi avec le rapport moral, dont voici les quatre points principaux :

Le rapport moral a également été approuvé à l’unanimité.

Pour un changement des représentations sociétales des familles monoparentales

Nous avons ensuite eu la chance d’accueillir Madame Colombe BROSSEL, Sénatrice de Paris, co-rapporteure de la mission “flash” sur les familles monoparentales, membre de la Délégation aux Droits des Femmes et à l’égalité entre les Femmes et les Hommes au Sénat pour une riche intervention.

Elle a abordé une thématique d’actualité intitulée « Les familles monoparentales : pour un changement des représentations sociétales ». Madame BROSSEL a notamment souligné que de nos jours en France, une famille sur quatre est monoparentale, avec une femme à sa tête dans 82% des cas. En outre, près de la moitié des enfants de ces familles vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Cette intervention a suscité de nombreuses questions de la part de l’assemblée, conduisant à des échanges fructueux avec Madame la Sénatrice.

Si vous souhaitez accéder à la synthèse du rapport d’information, vous pouvez cliquer ici.

Cette Assemblée Générale 2024 s’est clôturée par un cocktail dînatoire, où salarié(e)s, administrateur(trice)s, et partenaires, ont pu continuer les échanges de manière conviviale.